L' économie intelligente …et solidaire .

Publié le par Hug

 
 
Ecoute immédiate  -En MP3  -En Windows Média    -En bas débit    -En podcast  (Ecoute direct du passage de votre choix en téléchargeant l’émission  -clic droit-  et -enregistrer la cible sous-) 
 
Sommaire
 
Artisans du monde Elizabeth Galano  (Metz : 11 Place de la cathédral Metz Tél. : 03 87 37 04 12)   metz@artisansdumonde.org   www.artisansdumonde.org   (Accès direct à 1 Min. 48 Sec. du début de l’émission)   
 

Pierre Laronde    Association  terre alliance   Festival de la terre  du 19 au 25 Juin 2006 dans près de 30 pays sur les 5 continents. (2ème édition)    http://www.festivaldelaterre.org/index2.htm     info@festivaldelaterre.org    (Accès direct à  25Min.  56Sec. du début)

 
Albert Jacquard   «  j’accuse l’économie triomphante. »   Ed. Calmann Lévy. (Accès direct à 38Min. 18Sec. du début)   
 
 
Christian Jacquiau : Les coulisses du commerce équitable : « Mensonges et vérités sur un petit business qui monte ». Editions Mille et une nuits (Accès direct à 52Min. 18Sec. du début)      
 
 
Elisabeth Laville, co-fondatrice D Utopies & de Graines de 
Changement www.utopies.com  www.grainesdechangement.com    
Tél. : (33) 01 40 29 84 27 (Accès direct à 1H 16Min. 58Sec. du début)   
 
 
Sylvain Melo pour la Nef, société financière  (et coopérative, agréé banque de France)    http://www.lanef.com 0 811 90 11 90   (coût d’une communication locale )   (Accès direct à 1H 34Min. 55Sec. du début)   
 
 
Radio réalité avec Vanessa et Michaël par Tél. (Accès direct à 1H 45Min. 36Sec. du début)    
 
 
 
  
 
 
Details 
 
 
COUP DE CŒUR Sur des sites liés à la thématique
 
 
Liens d’actualité et intro à la thématique :
 
-Du 29 mai au 4 juin 2006   la quatrième édition de la Semaine du développement durable Pilotée par le ministère de l’écologie et du développement durable, http://www.ecologie.gouv.fr/evenementiel/rubrique.php3?id_rubrique=13
 (Précédés par - Semaine Etudiante du Commerce Equitable. Du 29 Mars au 3 avril 2006,   - Du 13 au 19 mars 2006. Semaine étudiante du commerce équitable)
Quelques chiffres (en 2003 …)    - La part de marché des produits du commerce équitable demeure faible : 373 M€ en Europe en 2003 (32 M€ en France), soit environ 0,1 % du commerce européen avec le Tiers Monde.
      - 39 % des consommateurs français considèrent que le CE est un moyen d’équilibrer les relations commerciales Nord -Sud (Sondage PFCE-Ipsos- octobre 2002).

   - 1,3 milliards de personnes vivent dans le monde avec moins de 1 $ par jour. Sur les 815 millions de personnes qui souffrent de sous-alimentation, 75 % sont des agriculteurs (OCDE, 2001). Un consommateur qui paie en France 10 à 15 % de plus pour un produit équitable permet d’améliorer les revenus d’un producteur défavorisé de 30 à 40 %.
 
 
 
--Artisans du monde Elizabeth Galano (Metz Tél. : 03 87 37 04 12) metz@artisansdumonde.org   www.artisansdumonde.org   (Accès direct à 1 Min 48 Sec. du début de l’émission)
 
 «  La dimension éducative : nous intervenons énormément au niveau de l’éducation au commerce équitable dans les établissements scolaires … ». Sur demande des professeurs et lycées.
 
Le consommateur Suisse dépense en moyenne 8 Euros par an et par personnes dans le commerce équitable, alors que le Français ne dépense en moyenne que … 0.10 Euros par an et par personnes !
«  Nous souhaitons élaborer des partenariats avec des épiceries locales (et épiceries de quartier)   … »
 
 «  Consommer autrement : de prendre conscience des risques et des dysfonctionnements qui sont occasionnés notamment par la grande distribution ; on trouve des produits de commerce équitable (Max Havelaar essentiellement en France )    - Il faut savoir qu’en grande distribution vous n’ allez trouver que des produits alimentaires de commerce équitable ( il y en a peut être une dizaine qui sont labellisés en petites quantités ) les produits   artisanaux ne sont pas présents dans la grande distribution, alors que ce sont les groupes artisanaux qui sont le plus à soutenir ! … » 
 
« La grande distribution par essence est complètement inéquitable : tout le monde connaît les conditions dans lesquelles travaillent les employés dans la grande distribution (caissières ou autres), tout le monde connaît les pressions que la grande distribution exerce sur les producteurs, et l’on se rend compte qu’à terme au niveau des produits du commerce équitable, cette pression est la mêmes ! »
 « Revenir à une économie qui prenne en compte d’avantage le local, qui prenne en compte d’avantage l’humain en tant que tel, qui prenne en compte les rapports et les acquis sociaux (les nôtres et ceux des producteurs des pays du sud), évidemment la grande distribution ne peut offrir ce genre de choses  …»
 
Artisans du monde ne peut qu’appuyer le projet décroissance soutenable, initié par Serge Latouche et par Albert Jacquard.
 
 
----Pierre Laronde    Association  terre alliance   Festival de la terre  du 19 au 25 Juin 2006 dans près de 30 pays sur les 5 continents. (2ème édition)    http://www.festivaldelaterre.org/index2.htm     info@festivaldelaterre.org    (Accès direct à  25Min.  56Sec. du début)

 

 
Devise : "Nous devons être le changement   que nous voulons voir dans le monde"    Mahatma Gandhi
 
« Les valeurs principales sont l’écologie et la solidarité, … mais aussi le commerce équitable, l’agriculture biologique, tourisme solidaire … »
 
Proposer aux citoyens des opportunités de mobilisation, chacun à son niveau… pour se dresser pour la planète.
 
« Notre vision c’est que la terre est un seul pays et que le monde est un village, on essaye de le vivre et de le transmettre. »
 
Quelques évènements :    - La ville de La rochelle (France)  crée plus de 50 évènements durant le festival …
    - A Paris : RDV les 23 24 et 25 Juin le jardin du parc de Bercy concerts, village associatif …. (Avec l’appui de la mairie de Paris)
 
 
 
---- Albert Jacquard   «  j’accuse l'économie triomphante. »   Ed. Calmann Lévy. (Accès direct à 38Min. 08Sec. du début)   
 
Albert Jacquard, intellectuel engagé, parraine de nombreuses initiatives comme par exemple : Le site http://www.actionconsommation.org   ou encore : « L’age de faire » : Le journal de l’écologie active, mensuel en kiosque.
 
«  … Pour moi, l’économie est basée sur des concepts indéfinissable : par exemple la valeur ; le concept de valeur qui a du sens quand on met valeur au pluriel (les valeurs), n’a pas de sens quand on le met au pluriel. »
 
«  Recourir à la croissance pour résoudre…le chômage, c’est ce précipiter dans une impasse ! En effet, une croissance de trois % par exemple, ça correspond à une multiplication par vingt en un siècle, il est bien évident que les ressources de la planète ne pourraient jamais suffire ! »
 
«  Toute mes recherches maintenant, c’est de me dire mais comment pourrais –t-on vivre en coûtant moins cher à la nature, moins cher à la planète, tout en ne perdant rien en bonheur ? »
 
« Je crois que le bonheur, on peut essayer de le trouver dans la rencontre des autres et dans la façon de devenir plus humains, chacun.. »
 
 
 
Christian Jacquiau : Les coulisses du commerce équitable : « Mensonges et vérités sur un petit business qui monte » Editions Mille et une nuits     (Christian Jacquiau  a une formation d’expert comptable et de commissaire aux comptes)
(Accès direct à 52Min. 18Sec. du début)   
 
Le système a été complètement dévoyé et on est en train «de glisser du commerce équitable au commerce de l’équitable » !
 
« Max havelaar n’est pas un label mais il se p^prétend comme tel ! On retrouve Max havelaar avec Mac’do, chez accor, chez Nestlé, avec a grande distribution …(y compris avec Artisans du monde) » 
 
 Le café en grande surface (Max havelaar ) : « Ce commerce équitable tel qu’il nous est présenté en grande surface, ne demande rien au distributeur, … ne demande rien au torréfacteur et c’est simplement le consommateur qui doit compenser … Mais quand on regarde d’un peu plus près, on se rend compte que malheureusement ..Les petits producteurs ne voient pas grand-chose de ce commerce équitable ! » 
 
« Chez Max havelaar, un petit producteur doit payer pour être reconnu comme étant pauvre …Il n’y a as de minima, ni certitude quand aux volumes qui vont être achetés par les torréfacteurs … »
 
« Il y a eu une enquête de la direction de la répression des fraudes… en début 2006, où on observait rien que pour la France, il y avait 55 acteurs du commerce équitable et 17 démarches différentes … »
 
Des acteurs réfléchissent, comme artisans du monde , comme Minga réfléchissent aux garanties apportées aux consommateurs ….à l’heure d’ aujourd’hui, n’importe qui peut vendre des produits prétendus équitables, il n’y a aucune réglementation …
 
« Quand le commerce équitable est né, c’était suite à un appel des pays du sud qui disaient (-Trade not aid-), on veut faire du commerce avec vous, on ne veut pas de votre aide, on veut simplement .être rémunérés à un juste prix.
Maintenant on en a fait un espèce de produit de charité, c’est à dire qu’on va remplir au supermarché un caddie de produits non équitables, et puis pour se donner bonne conscience on met un petit paquet de café (équitable) dessus et on a fait sa petite B.A. »
 
« Michel-Edouard Leclerc lui-même disait tout récemment  " Actuellement, nous sommes dans une phase de promotion et de soutien du commerce équitable qui ne représente qu’un marché émergent. Avec les volumes, les fournisseurs vont pouvoir écraser leurs coûts de productions et nous pourrons ainsi augmenter nos marges. " Cela veut dire (les matières premières étant déjà au plus bas), mettre la pression sur la main d’œuvre, sur les salaires et sur les prestations sociales. »
 
« La logique (du commerce équitable) n’est pas de faire payer plus au consommateur, c’est de mieux répartir le prix, c’est d’avoir une répartition juste tout au long d la filière.  …Quand Leclerc vous dit " On va demander aux  fournisseurs de casser leurs prix "(à nouveau de mettre la pression sur les coûts de production) … Là, Il y a vraiment un gros souci de mélanger les produits du commerce équitable avec toute la logique qui est derrière, et puis la logique de la grande distribution qui elle est de gagner beaucoup d’argent sous une forme de prédation de l’économie. »
 
 
 
 
--- Elisabeth Laville, co-fondatrice D Utopies & de Graines de 
Changement www.utopies.com  www.grainesdechangement.com    
Tél. : (33) 01 40 29 84 27 (Accès direct à 1H 16Min. 58Sec. du début)   
 
C.V.     Diplômée d'HEC en 1988, elle a créé en 1993 Utopies, un cabinet de conseil destiné à promouvoir les principes du développement durable dans l entreprise    («l'agence pionnière dans le conseil en développement durable" Enjeux-Les-Echos, octobre 2001).     A 39 ans, Elisabeth Laville est l'une des expertes européennes de la responsabilité sociale et environnementale de l'entreprise.   Elisabeth Laville est également professeur à HEC, (même discipline) Mastère "Management du Développement Durable".
 
Graines de Changement est destiné au grand public (information, sensibilisation au durable)
> Créée en 2004, Graines de Changement est une agence d'information positive sur le développement durable, dont la mission est de donner des idées, des outils et des modèles à chacun pour être acteur du changement dans sa communauté, son entreprise et sa vie personnelle. 
 
Retrouvez Graines de Changement  dans la rubrique "Entrepreneurs du meilleur" dans le journal gratuit Métro ainsi qu'une newsletter mensuelle gratuite diffusée via le site www.grainesdechangement.com .
 
Depuis sa création en 1993, Utopies est reconnue comme "l'agence pionnière dans le conseil en développement durable" (Enjeux-Les Echos).
 
L’ouvrage : « L'entreprise verte »    « Le développement durable change l'entreprise pour changer le monde » d’ Elisabeth Laville   Village Mondial ; broché ; étude ; réédition Mars 2006.
 
Auteur également du  premier guide des métiers du développement durable, "un métier pour la planète... et surtout pour moi !" co-écrit par M. Balmain, paru en novembre 2004 aux éditions Village Mondial
«  70 % des étudiants qui disent vouloir intégrer  des critères éthiques, de mêm chez les cadres …»
 
 
 
--- Sylvain Melo pour la Nef, société financière  (et coopérative, agréé banque de France)    http://www.lanef.com 0 811 90 11 90   (coût d’une communication locale )   (Accès direct à 1H 34Min. 55Sec. du début)   
 
 
La Nef, c’est «  25 % de croissance annuel ! »
 
Épargne   
      - souscription au capital de la nef : 3 parts minimum (30 euros la part) ;    1 homme compte 1 voix.
      - dépôt à terme et Crédit éthique
 
-compte courants (et livrets) en partenariat avec le crédit coopératif
 
- L’épargne permet de financer des projets plus de 200 projets par an.
Ces projets dans les domaine d'intervention de l' emprunteur écologique   social envirronemental ou culturel (ou création d’entreprise génératrices de leurs propres emplois –chômeur- ) 
Vous pouvez reverser une partie (ou la totalité) de vos intérêts à l’association de votre choix. (Voir : http://www.lanef.com/corporate/nospartenaires.php )   
 
- Crédit éthique : le domaine d'intervention de l'emprunteur est l’écologie, le social, l’environnemental ou culturel (ou création d’entreprise génératrice de ses propres emplois) 
 
Marc FavierDire, de la Nef : «  … l’économie n’est pas malsaine en soi mais qu’elle peut au contraire constituer un formidable outil de rapprochement entre les êtres humains, tout en respectant l’environnement… »
 
 
--- Radio réalité avec Vanessa et Michaël (Accès direct à 1H 45Min. 36Sec. du début)    
 
 - Actu vue par nous + actu. Spectacles … 
 
   A Venir le festival Nomadia : L'économie de l'exil et solidaire à http://nomadia.fr/     7-8-9 Juillet 2006   8-9-10 Juillet 2006 ( Contact msalis@wanadoo.fr ) .
 
Référence au journal Internet Agoravox : www.agoravox.fr  www.agoravox.com 
 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Archives émissions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Deab 04/08/2007 13:29

je pense qu'il fautinterdire l'implantation et l'agrandissement de super et hyper en France vu leur nombre !