Détails « Médias 100% plombés ? »

Publié le par Gus

« Médias 100% plombés ? » Indépendance des médias, éthique du journalisme, concentration des médias dans de grands groupes, information ou simple communication ? ….
 
 
 
Détails
 
 
Introduction
 
Emission dédiée a Anna Politkovskaïa.
C’était l'une des journalistes russes les plus connues. Ses livres (Voyages en enfer et Tchétchénie, le déshonneur russe) très critiques à l'égard de la guerre en Tchétchénie et de Vladimir Poutine, en avait fait l'une des journalistes russes les plus populaires dans son pays et à l’étranger… 
Elle disait de la Russie de Poutine : «Le pays [la Russie] se développe selon un schéma qui est celui de l'enrichissement des oligarques et des millions de personnes qui sont de plus en plus pauvres.».
Anna Politkovskaia a été assassinée alors même qu’elle préparait son prochain article traitant de la torture en Tchétchénie, étayé de clichés.
Dominique de Villepin parle "d'une femme remarquable, une grande journaliste".
 
 
Virés dans l’année :
 Ardisson avec tout le monde en parle   Samedi soir 2ème partie de soirée
Karl Zéro sur Canal Plus ( le Dimanche matin)
L’équipe de l’ émission 90 Minutes sur Canal+ , émission culte reconnue unanimement comme une des meilleures du P.A.F. audiovisuel Français !
Faugiel Transféré vers M6 (il n aura certainement pas plus de liberté de ton qu’avant sur France3)
Daniel Mermet «Là-bas si j'y suis» Menacée puis rétrogradée à 15 h au lieu de 17h (elle pourrait perdre 50 % de ses auditeurs) 
Serge July, à Libération.   Alain Genestar à Paris Match (lié a un article sur Célcilia et Sarkosy)       
Elisabeth Lévy France Culture, l'émission sur les médias constituait un havre de pensée anti-conformiste.
 
Tandis que la campagne présidentielle prend déjà son envol coîncidence troublantes ou hasard … ? A vous d’y réfléchir, nous ne sommes pas ce type de médias qui dit vous dira / »Ce qu’il faut penser » ou « Ce que l’on doit en penser ? » !
 
François Bayrou, président de l’UDF, a lancé l’accusation, samedi 2 septembre, au journal de TF1 : "Il y a des puissances très importantes qui, en particulier, ont des intérêts dans les médias, et qui poussent à ce choix tout fait : Nicolas Sarkozy d’un côté, Ségolène Royal de l’autre." »   ( A http://www.acrimed.org/article2451.html    Mathias Reymond Docteur en sciences économiques. Cofondateur du journal L’Accroche. Publié le 29 septembre 2006    )
 
Déontologie se porte mal   de plus en plus une confusion s’installe entre communication et information ex L’airbus A 380    
 
Mr Le Lay directeur de TF1(groupe Bouygues ) parle de temps de cerveau humain disponible, pour l’ assimilation de la publicité… Qu’en est-il de Hachette (Arnaud Lagardère ), et de Serge Dassault, entre autres ?          
 
Désinformation ; 2 exemples parmis tant d’autres…
 
Depuis le 11 septembre 2001, la déformation des faits par les journalistes américains ….   . Selon une enquête réalisée par l’université du Maryland en octobre dernier (2003) , 60 % des Américains – et 80 % de ceux qui regardent Fox News – croyaient au moins une de ces trois contrevérités : 1. On a découvert des armes de destruction massive en Irak ; 2. Il existe des preuves d’une alliance entre l’Irak et Al-Qaida ; 3. L’opinion publique mondiale soutient l’intervention militaire américaine en Irak.    ( source monde diplo Par Eric Klinenberg
Professeur à la New York University a http://www.monde-diplomatique.fr/2004/04/KLINENBERG/11103 )
 
Martèlement médiatique …
: 300 articles, interviews, brèves, reportages sur le « retour de Jospin » (du 28/09/2005 au 28/09/2006)   et seulement 240 articles ont abordé de près ou de loin la situation au Darfour dans les 10 médias cités. Une remise en question de la part des médias ?   (source http://www.acrimed.org/imprimer.php3?id_article=2451 )
 
 
 
 
 
Intro 2…
 
 
L’ouvrage « les petits soldats dujournalisme » La réalité alarmante des écoles de journaliste …
François Ruffin est diplômé du Centre de formation des journalistes (promotion 2002), François Ruffin collabore au Monde diplomatique ou encore à l’émission « là-bas s’y j’y suis » .
 Issu du  le Centre de formation des journalistes (CFJ) : : PPDA, David Pujadas, Laurent Joffrin, Pierre Lescure. Elle fournit surtout, chaque année, la chair à papier qui renforcera les garnisons de France 2, du Parisien, de l’AFP, du Monde...
Accepter un mode de production routinier (« produire une information-marchandise qui alimente l’industrie de la presse » )
 Accepter de produire des reportages ridicules, Accepter le dégoût de soi, de son travail, pour lequel on éprouve plus de honte que de fierté. .
On devient "un gratte-papier obéissant", "habitué à produire du vide". L’habitude de recopier les dépêches AFP, d’ imiter les concurrents, critiquer les livres sans les lire, ne surtout plus penser, trembler devant sa hiérarchie…. la logique de remplissage, la collusion trop fréquente entre information et communication (le plus souvent au profit de grandes firmes)
Anecdote Au sujet de grèves de la RATP vous êtes chargés d’aller affaire du terrain, avec pour ligne éditoriale de trouver des mécontents pour étayer l’irresponsabilité des syndicats (puisque c’était à l’époque en pleine crise internationale, avec l’anthrax, Ben Laden, les alertes à la bombe.) , vous rencontrez sur le terrain une grève qui n’ est pas si suivie que cela avec des usagers relativement compréhensifs … votre enseignant vous rapporte je viens d’écouter LCI, eh bien y avait des gens qui se plaignaient. Qui se sentaient pris en otage ». Une autre prof, de France Info, conseillera à un camarade : « Tu aurais dû dire à tes voyageurs : "Bon, maintenant on le refait, mais vous êtes en colère" »   .    Côté technique, ou intellectuel, ce reportage ne m’a rien appris comme des dizaines d’autres.
Un autre enseignant : " Dans un an, vous serez journalistes,. Vous entrerez dans ce que j'appelle " le complot de famille ", c'est-à-dire des règles qui peuvent scandaliser les gens mais, bon, c'est comme ça que la machine fonctionne …
 
 
Etats Généraux pour le pluralisme (Fin Septembre 2006) : « Pour des médias soustraits à l’emprise des pouvoirs économiques et politiques » (Plus d’informations à http://www.acrimed.org/article2453.html )
Plus de 150 associations, syndicats, médias associatifs, soutenus par de nombreuses forces politiques, ont appelé, dès octobre 2005, à ses Etats généraux.
 
Garantir les droits d’informer et les droits à l’information contre toutes les tentatives politiques et économiques de les confisquer.   Quelques unes des demandes issues des états généraux :
 
Un renforcement de la législation anti-concentration .
 
Que les médias soient soustraits aux appétits financiers et aux options éditoriales de leurs propriétaires. S’imposent en particulier : l’interdiction pour des groupes bénéficiant de marchés publics de posséder des entreprises médiatiques 
 
Pour favoriser l’essor des médias associatifs
Pour les radios associatives : le renforcement et la démocratisation du Fonds de soutien à l’expression radiophonique (FSER) ; la protection du quota des fréquences associatives (30%).
Pour les télévisions associatives : l’extension du FSER
Pour la presse écrite et l’édition indépendante et sans but lucratif : des aides spécifiques à la diffusion et la révision des conditions d’accès aux points de vente.
Pour l’internet solidaire et non marchand : le retrait de la loi de confiance dans l’économie numérique (LCEN), attentatoire à la vie privée et à la liberté d’expression 
 
La levée de toutes les entraves à la libre circulation des contenus dans le respect des droits humains et des droits d’auteur.
 
Un nouveau CSA réellement démocratique.
Doter les journalistes et, plus généralement, les producteurs d’information indépendants de nouveaux droits, pour leur assurer des conditions de travail à la mesure de leur rôle.
La Charte des droits et devoirs des journalistes et la Charte de Munich doivent être reconnues et respectées par l’ensemble des journalistes, par les propriétaires des médias, par les directions des rédactions, par les pouvoirs publics. Elles doivent être intégrées à la Convention Collective Nationale de Travail des Journalistes.
Pour remplir leur fonction démocratique, les médias doivent être soustraits à l’emprise des pouvoirs économiques et politiques. Or ce n’est manifestement le cas ni des médias privés, ni des médias publics. Les logiques financières qui prévalent dans les premiers ont désormais gagné les seconds. Les pouvoirs publics, loin de garantir l’égalité du droit d’accès aux médias, le pluralisme de l’information et l’indépendance des journalistes, laissent faire et se contentent d’un pluralisme de façade. Il est urgent que cela change.
 
 
 
DENIS Robert    Autour de la sortie de son DVD et de son ouvrage « Domination » et sa vision du journalisme …http://ladominationdumonde.com/ 
… « Je n’utilise pas les codes du journalisme d’investigation. Je me sens d’avantage écrivain. c’est parce que j’ai du temps, parce que je pose des questions naïves, parce que je n’ arrête pas tant que je n’ai pas de réponse, que je réussi à bâtir une enquêtes comme celle de Clearstream .
Mon but est d’être le plus clair possible pour parler au plus grand nombre. » 
 
« Il y a 5 ans personne n’avait entendu parler de ça (clearstream) : …avant de me lancer dans cette histoire, je pensais que l’argent était sans mémoire, que dès que ça passait une frontière on perdait sa trace …Et j’ai découvert qu’il y avait une hyper concentration de l’information financière, qu’il y avait une traçabilité des échanges financiers, et que des multinationales de la finance géraient des monopoles dans le commerce de l’argent. Dans cette multinationale, il y a comme un double fond : une capacité à dissimuler des transactions. Et cette capacité là est utilisée par les fraudeurs, les blanchisseurs, les trafiquants d’armes, de drogues etc… »
 
« Aujourd’hui mes films sortent en DVD grâce à Jean Abbadie , un grand producteur de cinéma qui est tombé amoureux de ces films et de cette enquête et qui a eu envie de les populariser …Cela prouve qu’on peut exister à l’intérieur du système . »
 
« Clearstream dépose des plaintes, quand je gagne ils vont en appel, quand je gagne en appel, ils vont en cassation ; Quand je fait des interview à la presse, ils attaquent une fois sur deux. Ces plaintes sont destinées à m’épuiser et elles sont destinées aussi à faire peur aux autres journalistes, pour que les informations qu’il y a dans mes livres et mes enquêtes   ne soient pas divulguées au plus grand nombre ! »
 
« A quoi ça sert de sortir ces affaires de blanchiment, de millions de dollars,d’évasion fiscale ; on ne voit pas bien le rapport entre les millions qui filent vers les paradis fiscaux avec le prix de la baguette ou nos ennuis quotidiens ? Le film essaie de répondre à ça ; Il se trouve que mon frère qui habitait Fameck avait été licencié de l’usine Daewoo. Le hasard a fait que j’ai trouvé des comptes Daewoo dans Clearstream ! Le but n’était pas de prouver que Daewoo blanchissait de l’argent grâce à Clearstream, …et on voit bien qu’une entreprise comme Daewoo en lorraine ce que ça a fait : ça a piqué plein de subventions, ça a maintenu des emplois pendant huit ans et puis après ils se sont tirés ailleurs (en Pologne) et ça n’a rien coûté aux banquiers aux financiers »
 
« Dans le film, il y a une parole très forte d’un ancien banquier qui dit qu’a partir du moment où les financiers mettent le pied dans une entreprise, l’entreprise est morte ! » 
 
« Ce qu’il faut savoir, c’est qu’à la suite du film, tout l’état –Major de cette multinationale (Clearstream) a été viré. Et Lussi (ex-PDG) est pris en flagrant délit de mensonge, puisqu’il vient nous dire : chez Clearstream, il n’y a que des banques honorables, on fait des enquêtes sur tout nos clients.
C’est ça la force de l’image parce que je prive qu’il ment puisqu’on retrouve des multinationales (qui ne sont pas des banques) qui ont des comptes cachés chez Clearstream, on trouve des sociétés off-shore complètements vérolées … »
 
« …Aujourd’hui tout ce qui ce fait en matière de presse appartient à 90% à des monopoles … et aux grands groupes financier qui possèdent les journaux et les maisons d’éditions et donc il y a moins de liberté qu’il y a dix ans. Pour ces multinationales, l’information n’est pas un but mais un moyen d’arriver à asseoir leur pouvoir ; et donc ça devient de plus en plus compliqué de sortir ce genre d’enquêtes ! »
 
A propos du film, le cahier (consacré à des rencontres avec des SDF) « J’ai tout de suite vu qu’il y avait un lien entre la fabrication de la pauvreté, et même a mort des SDF dans les rues (de Metz) et puis ce monde de l’hyper finance …» (thème déjà abordé dans son ouvrage -portrait de groupe avant démolition)
 
« Histoire clandestine de ma région, c’est sans doute mon film le plus personnel, et le plus inventif et le plus aboutit. Le film c’est l’histoire de mon retour en ville, et donc je me pose la question du pouvoir ….Comment ça fonctionne une ville ? Comment sont prises les décisions ? …On a beaucoup travaillé sur l’art de la rupture. »
 
« Mon travail d’écrivain porte sur ce rapport entre le réel et la fiction » : je produit « des fictions du réel »
 
Actualité : la sortie de Domination un recueil de visuels de tableaux et de textes. « Pendant que j’écrivais la domination du monde, mon roman le plus important (j’ai passé deux ans à l’écrire) …je le voyais assez souvent, et les pages qu’il lisait ont influencé sa peinture…Il m’a aidé à concevoir des images, on a travaillé ensemble sur des tableaux et sur une exposition qui aura lieu à Paris en début d’année » « Pourquoi y a t il des dominants et des dominés ? …C’est aussi une réflexion sur l’art et on a inventé un concept dont on est assez fier : Le Kombart »
 
Sorite aussi de « Les mémoires d’un rat sur l’affaire Vuillemin.
 
Référence au roman érotique « Le bonheur » qui s’est traduit dans 17 pays et constitue sa meilleure vente.
 
 
 
Danièle Granet      pour son ouvrage « Média Business » 
« Ce qu’on explique dans médiasbusiness, c’est l‘arrivée des capitaux sans visages (des fonds d’investissement) qui sont liés à l’arrivée du numérique ….à l’arrivée des Télco : le téléphone portable sera le média qui va rassembler tout des médias, et la dégringolade de nos médias traditionnels qui sont toujours nécessaires au pluralisme … »
 
Au sujet de la perte de confiance du public envers la presse « Ce que j’appelle le journaliste déférent ; c'est-à-dire puisque X a parlé de cela, on va en parler aussi
: L’information rentre dans un vrai ronron »
 « Lorsque des journaux ou hebdomadaires se créent et ont des pensées différentes, ils trouvent leur public : Pax exemple Marianne qui ne vit pas de Pub., qui vit uniquement de l’achat au numéro et de l’abonné et bien cet hebdomadaire a aujourd’hui 200.000 abonnés ! »
 
3Je milite beaucoup pour la diversité …Les grands médias apportent des éléments d’information qu’il considèrent qui feront de l’audience ; comme le dit Bernard Debré : « On commence par le fait divers, on ne parle jamais de politique étrangère, et quand on parle de politique intérieure, on parle de petites phrases… » Je pense que le public n’est pas dupe…Quand l’intelligentsia journalistique dit la même chose etc…, le public ne suit pas forcément.
Lorsque TF1 avait quand même relativement soutenu Balladur, c’est Chirac qui était passé, lorsque l’élite journalistique a soutenu le oui à l’Europe ; donc on ne manipule pas l’opinion publique comme cela ! » 
 
 
 
Laurent Watrin  journaliste à Radio France en Lorraine, auteur sur Agoravox, co-initiateur du "collectif 9 mai en Lorraine membre du Mouvement Européen, (adhérent au Parti fédéraliste). http://eurocitoyen.blogspirit.com/
 
Au sujet de l’indépendance des médias « Serge Dassault quand il a mis la main sur le figaro, il est venu à la rédaction et il a dit aux journalistes : on ne traitera plus tel ou tel sujet ou on ne parlera plus de mon groupe … »
 
« Il y a des groupes de presse qui ont la main mise sur les médias …Des groupes de presse qui sont verrouilles par des groupes économiques qui sont liés aux intérêts supérieurs de l’état. »
« Continuer à me battre pour qu’il y ait du pluralisme, parce que l’enjeux c’est ça  la démocratie ! »
 
Référence à La Télécratie contre la démocratie de Bernard Stiegler.
 
Référence aux récents états Généraux pour le pluralisme 
 
 
François Rufin   pour son ouvrage «  les petits soldats dujournalisme » Interview non diffusée pour raisons techniques –avec nos excuses-
 
 
 
 
 
Radio réalité
 
 Avec Christophe, Marie Perros …et Michael par tél…Merci à Elodie à la technique.
 
Marie Perros qui expose (Visuels sur www.melting-actu.com )
Jusqu’au 15 Novembre 2006– Metz – Entrée libre – à la Chenille Bleue Pub Fusion ouvert 7/7j de 17h à 01h (vendredi & samedi jusqu'à 03h) 3 rue du Champé 57000 Metz (entre la rue des Tanneurs et la rue des Allemands) Tel. : 03-87-15-11-08   www.lachenillebleue.com info@lachenillebleue.com .
 
 
L’actu. Vue par nous
Interdiction de fumer…
 
Plutot Ségo. Ou Sarko. ?
Référence au blog Sarkostique (sarkostique.over-blog.com) .
 
 
Les arnaques du quotidien .
 
La vente des imprimantes ….sans cable pour le relier à l’ordi. !
 
Au supermarchés …quand les grosses quantités sont plus chères au litre ou au Kilo. … 
 
 
Les partenaires involontaires.
 
Ce nouveau déo. qui ne marchait que sur le blanc, et qui marche maintenant pour le noir…
 
Journal régional : ces affiches A3 qui sont censée donner envie
 
Les infos insolites et drôles
 
 
Revue de presse des journaux féminins.
 
 
 
 
 
Liens
 
Action-CRItique-MEDias www.acrimed.org
 
Libertés d’informer www.liberte-dinformer.info/
 
La comédie qui dénonce sur les planches le traitement médiatique des émeutes en banlieues : voir par exemple l’article du journal le Mague www.lemague.net/dyn/article.php3?id_article=1798 .
 
 Laurent Watrin  http://eurocitoyen.blogspirit.com "Le blog d'un fédéraliste européen en Lorraine, initiateur du Collectif 9 mai à Nancy"
 
 

Publié dans Archives émissions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article